Déontologie

Déontologie

Ma pratique de coach s’appuie sur la Certification Coaching individuel et équipes– Ecole Coach & Team de Vincent Lenhardt – Didascalis, complétée de séminaires réguliers et d’une structure constante de supervision
Je m’associe au Code Ethique de la Société Française de Coaching qui explicite les principaux devoirs suivants :

  • Exercice du coaching : le coach s’autorise en conscience à exercer cette fonction à partir de sa formation, son expérience, sa supervision.
  • Confidentialité : le coach s’astreint au secret professionnel.
  • Supervision établie : le coach est tenu de disposer d’un lieu de supervision.
  • Respect des personnes : conscient de sa position, le coach s’abstient de tout abus d’influence.
  • Obligation de moyens : le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours à, si besoin est, à l’intervention d’un confrère
  • Refus de prise en charge : le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

Ma pratique en psychothérapie s’appuie sur la formation de psychopraticien à l’Ecole d’Analyse Transactionnelle de Lyon – champ clinique et psychothérapie – complétée de séminaires additionnels et d’une structure constante de supervision

Ma pratique d’Hypnothérapeute s’appuie sur la Certification de l’ Institut Français Hypnose Ericksonnienne (IFHE), complétée de séminaires et d’une structure de supervision

Je me réfère au Code Ethique de l’Association Européenne d’Analyse Transactionnelle (EATA) dont vous trouverez un extrait ci-dessous ou consulter directement leur site pour lecture complète:
Principes éthiques fondamentaux : 

Respect pour chaque personne en tant qu’être humain, indépendamment de toute caractéristique ou qualité spécifique
Responsabilisation 
: l’importance d’encourager la croissance de chaque personne
Protection : prendre soin de soi et des autres (physiquement, mentalement, etc.) en se rappelant de l’unicité et de la valeur de chacun
Responsabilité : entend prendre en compte les conséquences de nos propres actions en tant que thérapeute
Engagement dans les relations : implique développer un intérêt sincère pour le bien-être de nos clients
Ce qui inclue :

  • L’intervention qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées.
  • Réciproquement, toute personne doit pouvoir s’adresser directement et librement à un thérapeute.
  • Le thérapeute préserve la vie privée des personnes en garantissant le respect du secret professionnel, y compris entre collègues.
  • Il respecte le principe fondamental que nul n’est tenu de révéler quoi que ce soit sur lui-même.
  • Le thérapeute se doit d’attirer l’attention du patient sur sa responsabilité propre et sur la nécessité d’une coopération active et permanente de ce dernier.
  • Il fixe lui-même ses honoraires en conscience
  • Le thérapeute tient ses compétences de connaissances théoriques régulièrement mises à jour et d’une formation continue
  • Chaque thérapeute est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres, compte tenu de sa formation et de son expérience.
  • Il refuse toute intervention lorsqu’il sait ne pas avoir les compétences requises.
  • Le thérapeute a une formation professionnelle approfondie théorique et pratique apte à créer une compétence de praticien.
  • Il est passé lui-même par un processus psychothérapeutique approfondi. Cette démarche personnelle est distincte de sa formation, bien qu’elle y participe fondamentalement.
  • Sa formation et son développement personnel doivent faire l’objet d’un constant ressourcement
  • Le thérapeute se maintient dans un système de supervision ou de contrôle de sa pratique par un tiers qualifié.

Comments are closed.