Hypnothérapie

Hypnothérapie

Je m’appuie par ailleurs sur l’Hypnose thérapeutique, issue de l’hypnose Ericksonienne et de la Nouvelle Hypnose.
Qu’est-ce que l’hypnothérapie ? Elle fait partie des approches Corps-Esprit. Le mot Hypnose est dérivé du grec ancien Hypnos, le dieu du sommeil, pourtant, l’hypnose n’est pas le sommeil mais plutôt un état de conscience modifiée, une hyper-concentration détendue ou encore un état de veille intense, qui s’oppose à la veille restreinte que nous connaissons dans notre vie de tous les jours.
La majorité d’entre nous expérimentent régulièrement une forme légère de transe hypnotique. Souvenez-vous, encore récemment, vous étiez centré sur une idée ou une sensation, captivé par le défilement de l’image à la fenêtre d’un train, comme déconnecté de la réalité environnante… l’état hypnotique est un phénomène physiologique spontané.
La transe est un mode de fonctionnement qui implique à la fois les niveaux conscients et inconscients, et elle est un médiateur entre ces deux modes. L’hypnose permet l’accès au pouvoir organisateur de l’être humain. Loin d’être passive, elle permet, par l’imagination, d’anticiper et de transformer nos comportements (François Roustang – Qu’est-ce que l’hypnose ?).

Que cherche-t-on ? Le but de l’hypnothérapeute est de cultiver et entretenir ce phénomène naturel, avec une intention thérapeutique, qui va aider la personne à trouver ses solutions à un niveau inconscient, en rendant accessibles des zones peu utilisées de son cerveau. Ce travail de ré-aménagement lui permet de dépasser ses freins, de ré-actualiser son système de croyances, facilite l’émergence de ses potentialités et relance ses processus d’adaptation et d’auto-guérison.

Comment ? Les suggestions et l’accompagnement par la voix aident la personne à se dissocier de son environnement et à concentrer toute son attention intérieure sur un fonctionnement corporel, émotionnel, sur un problème psychologique ou même directement sur la recherche d’une solution.
La personne ne devient pas pour autant « obéissante ». Il est impossible de lui faire faire ou dire quelque chose contre sa volonté ou ses valeurs morales. Par contre, elle devient plus apte à reconnaître les suggestions qui lui sont thérapeutiques et plus créative d’un point de vue psychologique, comme par exemple reconnaître et accepter une autre compréhension d’un évènement.

Comme avec l’Analyse Transactionnelle, la relation entre le client et l’hypnothérapeute est essentielle, composée de neutralité bienveillante et d’optimisme sur les capacités de changement de la personne, fondée sur l’acceptation inconditionnelle de ce qu’elle est et avec le but de l’aider à développer son autonomie.

L’hypnothérapie, pour qui ?

  • enfant, adolescent, adulte

L’hypnothérapie, pour quoi ?

  • difficultés relationnelles
  • anxiété, angoisse, dépression, stress
  • vécus douloureux, traumatiques, poids du passé
  • changement difficile à accepter ou au contraire souhaité
  • douleurs physiques chroniques, troubles psychosomatiques
  • comportements addictifs et compulsifs
  • troubles alimentaires (anorexie, boulimie)
  • troubles du sommeil
  • dilemmes
  • préparation d’examens

L’hypnothérapie, comment ?

  • Séance individuelle de 1h à 1h30, fréquence et nombre de séances en fonction de l’objectif

Selon les problématiques, l’association des deux approches, Psychothérapie et Hypnothérapie, sera particulièrement pertinente.

Dans tous les cas, ces approches ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement médical mais peuvent être complémentaires à celui-ci.

Comments are closed.